COMMUNIQUE RELATIF A L’ARRESTATION D’HERMAN RAKOTOMALALA

0
152
Herman-RAKOTOMALALA--Vice-Président-National-Chargé-de-l'Observation-des-élections

                                                   

                                                               COMMUNIQUE

Face à la persécution et à l’arrestation du vice-président du KMF/CNOE-Education des citoyens, Herman RAKOTOMALALA, pour une publication sur la page « JTM » qu’il cogère sur les réseaux sociaux, « Facebook », KMF / CNOE-Education des citoyens, constate que la liberté d’expression est bafouée. La Constitution de la Quatrième République dans son article 10 disposant que « Les libertés d’opinion et d’expression, de communication, de presse, d’association, de réunion, de circulation, de conscience et de religion sont garanties à tous et ne peuvent être limitées que par le respect des libertés et droits d’autrui, et par l’impératif de sauvegarde de l’ordre public, de la dignité nationale et de la sécurité de l’Etat », est totalement violée. Madagascar fait également parties des signataires de la Déclaration universelle des droits de l’homme qui stipule dans son article 19 que « tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit ».

En fait, la publication ne reflétait aucune menace pour la sécurité ni de la population ni du pays. Elle n’émettait aucun propos diffamatoire.

Par conséquent, le KMF/CNOE-Education des citoyens exige :
– la libération immédiate et inconditionnelle d’Herman RAKOTOMALALA;
– l’arrêt inconditionnel de tout harcèlement des citoyens qui expriment leurs opinions.
Le Bureau National               et tous les membres du KMF/CNOE-Education des citoyens des 22 régions

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici