Communiqué avant les élections sénatoriales

0
142

                                              COMMUNIQUE  DE PRESSE

De part sa raison d’être, le KMF/CNOE-éducation des citoyens,participe activement
à l’observation du processus électoral dans le cadre des élections sénatoriales du
11 décembre 2020.

1-Concernant les candidatures
La rareté des candidatures dans le cadre des sénatoriales démontre le déclin
de la démocratie et la perte de la raison d’être des partis politiques. Selon l’article 2
de la loi 2011-012 relative aux partis politiques, leur participation aux élections fait
parti des conditions de leur existence. La délibération de la Commission Électorale
Nationale Indépendante N*018/CENI/D/2020 fait état de seulement 14 listes de
candidatures pour les sénatoriales du 11 décembre 2020. Parmi les six provinces
qui font état de circonscriptions électorales,celle de Mahajanga n’enregistre qu’une
seule candidature à l’occurrence de la liste IRMAR. Deux provinces,Antananarivo et
Toamasina présentent trois listes de candidatures en lice, les autres provinces n’en
possèdent que deux.
A part la plate forme IRMAR, seul le parti politique MMM a voulu s’aligner
dans la course aux sénatoriales dans deux des six provinces. La participation des
partis politiques dans les élections ne cessent de régresser.

2-Concernant le déroulement de la campagne électorale
Pendant ces campagnes électorales des sénatoriales, pourquoi les Citoyens
sont-ils mis à l’écart ? En effet,les candidats ne leur ont pas présenté leurs
programmes or ce sont ces Citoyens qui sont les premiers concernés dans l’affaire
de la nation d’autant plus que les Sénateurs, selon les dispositions
constitutionnelles,représentent les collectivités territoriales décentralisées. Les
candidats ont préféré ne rencontrer que les grands Électeurs.
a-Sur la neutralité de l’administration
L’article 61 de la loi organique 2018-008 relative au régime général des
élections et des référendums dispose « toute inauguration officielle est interdite
pendant la durée de la campagne électorale »,or durant ces campagnes électorales,
des inaugurations officielles ont eu lieu,entre autres,celle des EPP et CEG de
références de Soamandrakizay par le Président de la République en personne le 30
novembre 2020. Le 29 novembre 2020 également, le Gouverneur de Sofia a
inauguré des infrastructures dans le district de Bealanana.
Dans la province de Toliara,certains membres du gouvernement ont, durant
des cérémonies officielles, présenté et donné des bénédictions à des candidats
d’une liste,pratique interdite par la même loi organique 2018-008 relative au régime
général des élections et des référendums dans ses articles 61 et 62.
b-Achat des grands électeurs
Des distributions d’argent aux grands Électeurs ont été constatées. En effet,
des sommes d’argent ont été remises aux Maires et aux Conseillers qui sont venus
assistés à la campagne électorale d’une liste dans larégion Alaotra Mangoro,
province de Toamasina.
c-des pressions morales
Des candidats ont également reçu la bénédiction des responsables religieux
dans des édifices religieux ainsi que la bénédiction des notables dans la province
de Fianarantsoa. Ces cas constituent des pressions morales vis-à-vis de ces grands
Électeurs.

3-concernant l’organisation de l’élection
La CENI a amélioré l’organisation de l’élection par les différents cadres de
concertation qu’elle a organisés dans les districts. Cependant le KMF/CNOE-éducation des citoyens se permet de lui demander aussi de rendre public les procès
-verbaux des verbalisations qu’elle a établis concernant les dérives observées
pendant le processus électoral.

4-concernant le jour du scrutin
Le KMF/CNOE-éducation des citoyens déploiera 370 observateurs électoraux
le jour du scrutin. Ils seront repartis dans 83 sur les 114 bureaux de vote dans toute
l’île et dans les SRMV.

Antananarivo,le 08 décembre 2020
Le Bureau National du KMF/CNOE-éducation des citoyens

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici